Le Congo Brazzaville est un pays avec beaucoup de richesses, tant par ses minéraux, que par ses paysages. Nous vous offrons ici l’opportunité de voir quelques images de ce beau Pays. 

Seul le fleuve Congo les sépare…

Entre le Congo (Brazzaville) et le Congo (Kinshasa), le fleuve Congo suit son cour. Sur la rive opposée, nous pouvons voir le Congo (Kinshasa).

Maison d’habitation située à Bissinza

Cette photographie a été prise à Bissinza. Elle nous montre la maison d’enfance du président de notre association Congo-Futur. Le nom Bissinza vient de “Bissi” ceux d’ici, les natifs et de “nza” de la terre, les propriétaires terriens.

Plants de manioc

Au premier plan, à gauche, nous pouvons voir des feuilles de palmier et au second plan, des plants de manioc. Le manioc est une tubercule qui constitue la base de l’alimentation locale.

La route nationale 1 en direction de Pointe Noire

La nationale 1 relie Brazzaville, la capitale administrative à Pointe Noire, la capitale économique. Une distance d’environs cinq cents kilomètres sépare les deux principales villes du Congo (Brazzaville).

Paysage de Kinkala

Kinkala, district du pool, est situé à quatre-vingt kilomètres au sud de Brazzaville, sur la nationale 1. C’est la préfecture du pool.

Rue de Brazzaville

C’est une avenue de Brazzaville. Pour se déplacer, les habitants utilisent les transports en commun et les taxis. Mais, également, la ligne 13… Emprunter la ligne 13 signifie marcher à pied ! Dans les transports en commun, l’heure de départ correspond à l’heure à laquelle tous les sièges sont occupés !

Les berges du fleuve Congo

Le Congo (Brazzaville) est un pays très vert. Le long du fleuve Congo s’étendent de magnifiques paysages. Nous recommandons aux voyageurs de les découvrir lors d’une randonnée.

Toyota HiAce

Dans les rues de Brazzaville ou sur les routes du Congo (Brazzaville), vous les rencontrerez inévitablement. Ils sont appréciés par les habitants, les mini-bus Toyota HiAce.

Le fleuve Congo, calme et tranquille ?

Ne vous fiez pas à l’image ! Le fleuve Congo n’est ni calme, ni tranquille. Il est connu pour ses courants forts et dangereux pour celui qui s’y risque en pirogue. Les pêcheurs que nous avons rencontré le long des berges sont des hommes d’expérience. N’essayez pas de faire comme eux ! La réputation du fleuve Congo s’est également faite sur sa richesse en poissons. Demandez leurs conseils pour déguster les meilleurs poissons.

Le vieux pont

Le pont du Djoué permet de franchir depuis 86 ans l’obstacle naturel que constitue le Djoué afin d’accéder à Brazzaville. Il est situé un peu avant la confluence avec le fleuve Congo. Pour remplacer ce vieux pont, étroit et peu adapté au gabarit des véhicules d’aujourd’hui un autre pont traversant le Djoué a été construit parallèlement. Le nouvel ouvrage d’art remplace son ancêtre depuis 1986. Le vieux pont est principalement emprunté par les piétons.